Tour de Espana Wraps up in Valencia, en Francais

Le Tour de España 2006 s’est achevé vendredi dernier dans la ville de Valencia après cinq jours passés sur les routes d’Espagne, entre Madrid et la base de l’America’s Cup. Cette huitième édition, endeuillée par l’accident survenu lors d’une étape de liaison sur la Ferrari 275 GTB n°33 de l’équipage Pozner/Pozner, laissera un goût amer à l’ensemble de l’organisation dont les pensées vont à la famille de Nicholas.

Malgré tout, nous nous devons de vous faire part des résultats de ce rallye, et du parcours suivi par les 119 voitures engagées cette année.

ETAPE 1 : Madrid à Cuenca
Après des vérifications administratives et techniques dimanche dans le magnifique “Parque del Retiro” en plein ur de Madrid, les concurrents ont pris la route, lundi matin, en direction du circuit de Jarama, première épreuve de la semaine. Ray Bellm, vainqueur de la catégorie compétition en 2005 et par conséquent grand favori cette année, prendra le départ en fond de grille pour cause de pneus non-conformes.
Ceci n’a pas empêché le Britannique d’acquérir une magnifique victoire grâce à une remontée phénoménale devant
Monteverde et Sheldon, qui ont passé la ligne d’arrivée l’un à côté de l’autre!

Miguel Amaral, qui rappelons-le, avait fini deuxième de sa catégorie sur cette même piste un mois auparavant lors de la dernière course Le Mans Series 2006 sur sa Lola B05/40 AER, a fait la preuve de sa parfaite connaissance du circuit madrilène en remportant la victoire de son plateau avec une avance considérable sur ses poursuivants.

Après deux spéciales dans l’après-midi, les concurrents ont rejoint Cuenca et son magnifique parc fermé situé sur les hauteurs de la ville, offrant aux concurrents une vue exceptionnelle sur une vallée encaissée et surplombée d’une véritable cité médiévale, avant un dîner somptueux dans le Parador.

ETAPE 2 : Cuenca à Albacete
Trois spéciales au programme de cette deuxième journée. Malgré un temps humide, les concurrents ont pu profiter d’un paysage montagneux, théâtre idéal pour ce type d’épreuves chronométrées. Après un déjeuner au Parador de Alarcòn, forteresse bordée par une rivière de toute beauté, la caravane a ensuite pu prendre la route du circuit d’Albacete. L’organisation y avait concocté une épreuve qui a d’emblée séduit l’ensemble des concurrents, puisqu’il s’agissait d’une course de nuit.

Les infrastructures du circuit dont un éclairage de haute
qualité, ont permis à chacun de profiter pleinement, malgré la pluie, de cette piste sinueuse et exigeante. Une
situation parfaitement exploitée par Carlos Monteverde qui en a profité pour prendre sa revanche sur Jarama en remportant une victoire sans équivoque. A noter, l’abandon de Ray Bellm dès ce deuxième jour de rallye, et la fin de ses espoirs d’une victoire de plus…

ETAPE 3 : Albacete à Murcia
Cap vers le sud pour cette troisième journée. Le Tour de España prend en effet la route de Murcia avec trois
spéciales au programme. Les conditions météorologiques obligent l’organisation à annuler deux de ces spéciales, et la caravane rejoint directement Caravaca de la Cruz, célèbre ville de pèlerinage. Les concurrents rejoindront directement Murcia et le parc fermé situé sur la splendide Place de la Cathédrale. Après avoir pris le temps de visiter les environs, ils se rejoindront pour dîner dans le cadre prestigieux du Palais de la Soie.

ETAPE 4 : Murcia à Alicante
Le soleil a enfin signé de sa présence cette quatrième journée de course, pour le plus grand plaisir de chacun.
Les deux spéciales de la matinée se sont donc déroulées sans encombre et la traversée de la Sierra de Espuña, au cur d’une forêt de pins dont la beauté des paysages restera gravée dans les esprits. Ces épreuves mènent jusqu’au circuit de Cartagena, où chacun a pu déjeuner avant de reprendre la compétition sur piste.

La caravane rejoint ensuite directement Alicante pour y découvrir un autre parc fermé d’exception dans le château de Santa Barbara, énorme forteresse au-dessus de la mer située dans la partie la plus élevée de la ville. Un cocktail y a d’ailleurs été donné plus tard au milieu des bolides. Les concurrents ont alors pu profiter de la chaleur espagnole, de la vue sur la mer et sur Alicante avant le dîner, également sur place.

ETAPE 5 : Alicante à Valencia
C’est toujours sous le soleil que s’est déroulée cette dernière journée du Tour de España. Après trois épreuves
spéciales dans la matinée, reconnues comme faisant partie des plus prestigieuses d’Espagne, la caravane a pu
rejoindre les hauteurs de Xativa. Faisant face à un monumental château et profitant des terrasses et jardins
suspendus au milieu des palmiers, les concurrents ont pu pleinement savourer la fameuse “paëlla Valenciana“ avant de reprendre la route, sur un rythme détendu, vers Valencia. Repos dans un cadre ultra-moderne pour ces anciennes dans le dernier parc fermé situé dans la Cité des Arts et des Lettres, c􀂱ur de l’original complexe architectural conçu par Calavatra sur le lit de l’ancien fleuve Turia.

Cadre exceptionnel également pour la remise des prix dans le pavillon du Défi Espagnol, en plein c􀂱ur du port de l’America’s Cup, avant le dîner, donné dans le restaurant du Pavillon Vuitton également basé sur le bassin. Classements finaux du Tour de España 2006 Si Ray Bellm, grand favori de la catégorie compétition, a dû abandonner dès le deuxième jour, l’équipage Sheldon/Stevens a réussi à se maintenir en seconde position derrière celui constitué par Carlos Monteverde et Gary Pearson, en pleine forme.

A l’indice de performance, c’est un sans faute pour l’équipage Sage/Entremont mais aussi pour Alfa Romeo,
constructeur partenaire de l’épreuve. Dans les groupes G et H, seule la BMW 2002 TII du frère de Carlos Sainz s’est infiltrée parmi les Porsche dont une 906 très bien pilotée. OPA des Portugais sur la section “Régularité SuperSport”*, mais les Linwood restent indétrônables. La catégorie “Régularité Sport” quant à elle, reste l’apanage des Espagnols qui mettent la main sur le podium!

CLASSEMENT FINAL VHC
1 MONTEVERDE(BR) / PEARSON(GB) JAGUAR Type E
2 SHELDON (GB)/STEVENS (GB) LOTUS ELAN
3 PENILLARD(F) / BILLION-REY (F) PORSCHE 911

CLASSEMENT FINAL Groupe G
1 GUITTARD (F)/ LIBES (F) PORSCHE 906
2 BIEHLER (CH) / de SIEBENTHAL (CH) PORSCHE 911 ST 2.5l
3 SAINZ (E) / MARTINEZ CATTANEO (E) BMW 2002 TII Gr2

CLASSEMENT FINAL RÉGULARITÉ SUPER SPORT*
1 LINWOOD (GB) / LINWOOD (GB) PORSCHE 911 RS 2,7l
2 ASSIS-TEXEIRA (P) / ARCHER (P) MGB 1800
3 ASSIS-TEXEIRA (P) / PONCES (P) MERCEDES 230 SL

CLASSEMENT FINAL INDICE DE PERFORMANCE
1 SAGE (F) / ENTREMONT (F) ALFA ROMEO 1900 CSS
2 LEONARD (USA) / FURIANI (D) ALFA ROMEO 1600 GTA
3 CAJANI (I) / AMBROSI (I) ALFA ROMEO 1900 SS ZAGATO

CLASSEMENT FINAL Groupe H
1 FAURE (GB) / FAURE (GB) PORSCHE 911 RS 3.0l
2 STOSCHEK (D) / HAWRANKE (D) PORSCHE 911 RSR 3.0l
3 BRIGAND (F) / ALBERT (F) PORSCHE 911 RS 2,7l

CLASSEMENT FINAL RÉGULARITÉ SPORT**
1 RICO-AVELLO (E) / SUAREZ (E) LANCIA 037 Stradale
2 COLLIN (E) / de ANDRES URRUTIA (E) ALFA ROMEO 2000 GTV
3 IZQUIERDO (E) / RUIZ GIMENEZ (E) LOTUS ELAN S3

*Supersport Concurrents ayant choisi de courir sans l’aide d’aucun autre appareil de mesure des distances que le
compteur kilométrique d’origine de la voiture.
**Sport Concurrents utilisant des systèmes auxiliaires (obligatoirement mécaniques) de mesure en plus du
compteur kilométrique

CLASSEMENTS DETAILLES ET PHOTOS SUR DEMANDE
Contact Presse : Marine Allainguillaume – mallainguillaume@peter.fr
PETER AUTO – 103, rue Lamarck – 75018 Paris – France
Tel : +33 (0)1.42.59.73.40 – Fax : +33 (0)1.42.59.48.28 ou/or +33 (0)1 42.59.47.14

0 comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *